Paul Rand : précurseur du design graphique moderne !

Une carrière débutée dans les années 30 avec des couvertures de livres et magazines qui s’est ensuite poursuivie par les identités visuelles de grandes marques pendant près de 60 ans ! Graphiste, maquettiste, directeur artistique, écrivain, enseignant…le parcours de Paul Rand est riche. Il débute à 21 ans et propose à une poignée de clients des mises en page et publicités. Son style est moderniste, influencé par l’école du Bauhaus ou le mouvement De Stijl, qui rime avec simplicité et géométrie des formes. Il prend un tournant dans les années 50 en concevant logos et identité visuelles pour des firmes prestigieuses telles que IBM, UPS, ABC ou encore le projet NeXT de Steve Jobs. Son “logo-rebus” pour IBM (Eye-Bee-M) fut d’abord interdit par des dirigeants trop conservateurs de l’entreprise avant de devenir une icône du design !

Paul Rand, tenace, ne présentait qu’un seul projet à ses clients, sans aucune autre alternative possible. Il préférait élaborer des textes pour accompagner ses projets et expliquer en quoi sa démarche était la bonne, mais jamais il n’acceptait de venir s’en expliquer en réunion. Dès ses débuts, il imposait à ses clients d’intégrer sa signature sur sa réalisation, qu’on aperçoit donc sur ses couvertures de livres ou affiches.

La critique de design Véronique Vienne dit de lui : « Pour tenir tête à ces dirigeants autoritaires, il n’avait dans sa sacoche qu’une seule pierre : la certitude que les principes graphiques qu’il appliquait étaient les bons, que le langage visuel était universel, que la rigueur n’excluait pas la poésie, que simplicité ne voulait pas dire nudité, que liberté n’était pas synonyme d’anarchie, et que l’abstraction était un formidable moyen de communication. »  Audacieux et avant-gardiste, Paul Rand a eu un parcours foisonnant, au cours duquel il a su convaincre ses clients par la pertinence de ses choix et a conçu des logos qui, encore aujourd’hui, restent inchangés.