Interview de Nadia B., une de nos étudiantes diplômée en design d’intérieur

 
Quel était votre parcours initial avant votre inscription chez design et formations™ ?

J’ai un CFC de Décoratrice-étalagiste obtenu en 2001 (aujourd’hui Polydesigner 3D) et je suis responsable Visual Merchandiser à 100% pour la Suisse Romande dans une grande chaîne de magasins de sport.

 

Pourquoi avez-vous décidé de suivre une formation à distance en design d’intérieur dans notre école ?

Lorsque j’ai choisi ma voie, j’ai d’abord hésité avec le métier de décoratrice d’intérieur. Mais à l’époque, il y a plus de 20 ans déjà, ce métier n’était pas vraiment à la mode, les formations proposées s’apparentaient plus à « restaurateur de meubles » ou « tapissier décorateur » et j’avais peur de m’ennuyer.

J’ai donc porté mon choix sur une formation de décorateur-étalagiste et j’adore mon métier, décorer les vitrines et les magasins me passionne. Cependant, ce métier à beaucoup évolué ces dernières années : aujourd’hui, la plupart des vitrines sont digitalisées et malheureusement, pour certaines entreprises, la décoration se fait rare et le potentiel créatif du métier aussi. C’est pourquoi j’ai eu envie de me challenger à travers cette nouvelle formation en design d’intérieur et de remettre à l’épreuve une facette de moi-même un peu mise de côté : la créativité  !

 

Comment s’est déroulée votre formation, de quelle façon organisiez vous votre travail à distance  ?

La formation à distance me convenait parfaitement puisque j’exerce un métier qui demande de nombreux déplacements, avec des horaires irréguliers. J’avais besoin de liberté dans mon planning car la formation devait s’adapter à mon activité principale plutôt que l’inverse. L’organisation, qui n’est pourtant pas mon atout majeur, a fait que j’ai du réaliser un gros travail sur moi-même ! Cette formation demande en effet de la rigueur, du rythme et de la constance. Au bout d’une année, alors que je n’avançais pas assez vite à mon goût, j’ai décidé de réduire mon temps de travail à 80%, ce qui m’a permis d’octroyer plus de temps à ma formation et de la terminer.

 
Qu’est-ce qui vous a plu dans cette formation et que vous a t’elle apporté ?
 
Le plus de la formation étaient les projets sur l’aménagement d’un espace, qui nous plongeaient directement au cœur du métier. Au départ pas très douée en dessin à main levée, j’ai fait d’énormes progrès dans les esquisses et les dessins en perspectives et ces croquis sont indispensables pour vendre un projet à un client.

J’ai également développé mes connaissances dans les outils informatiques durant la formation Photoshop ou Illustrator, afin de peaufiner mes présentations ou mettre en couleurs un dessin. Ma formatrice, Delphine Costier, m’a beaucoup aidée durant ma formation. Exigeante et perspicace, elle a su mettre en lumière mes forces et mes faiblesses. Les critiques étaient parfois dures mais nécessaires pour avancer et évoluer. Je tiens d’ailleurs à la remercier pour son soutien tout au long de mon parcours de formation.

 
Pouvez-vous nous montrer quelques images d’une réalisation pour l’un des projets du classeur et les commenter ?

« TROIS AMBIANCES POUR UN MÊME LIEU »

Il s’agissait ici de réaliser la perspective d’une pièce meublée à choix et de la coloriser en 3 ambiances différentes. Pour la technique, j’ai dessiné la perspective à main levée, puis je l’ai coloriée au feutre copic. J’ai ensuite scanné ces dessins et réalisé les ombres et lumières sur Photoshop. J’ai découvert à travers ce projet la colorisation sur logiciel informatique qui permet de vastes possibilités et plus de précision.

Pouvez-vous nous expliquer et commenter votre projet de diplôme  ?

Pour mon travail de diplôme, je me suis attaquée à un gros projet et la surface à rénover que j’avais choisie était beaucoup trop grande. Avec l’aide de ma formatrice, je suis parvenue à délimiter l’espace afin d’éviter de trop m’éparpiller. Le lieu se situe à Vevey, à l’intérieur d’un hôtel 5 étoiles au bord du lac Léman et la salle en question n’est actuellement pas du tout exploitée.

Mon idée était de créer un restaurant animé par un « show cooking » : un bar à tendance asiatique où l’on peut assister en direct à un show culinaire réalisé par un ou plusieurs chefs. Le thème était la cuisine Nikkei, une fusion de cuisine Péruvienne et Japonaise, très tendance dans les plus grandes villes européenne. Et je me suis dit, « Pourquoi pas à Vevey ? ».

Après cette formation et l’obtention de votre diplôme, quelle va être la suite de votre parcours ?

Une chose est sûre, cette formation m’a confirmé ma passion pour la décoration dintérieur ! Elle m’a permis de me situer au niveau du marché du travail et de mettre en évidence ce que je peux encore améliorer. Pour l’instant, je conserve mon poste actuel qui me convient bien, mais j’espère vraiment que dans un futur proche, j’oserai me lancer en tant que décoratrice d’intérieur à mon compte.

Un mot pour les futurs étudiants qui hésiteraient à se lancer dans notre formation à distance en design d’intérieur ?

Pour les personnes autonomes, débrouillardes, souhaitant avancer à leur rythme avec une grande flexibilité, cette école est faite pour vous !