Interview de Isabelle J, diplômée en Design d’Intérieur

Nous vous présentons aujourd’hui le parcours d’Isabelle Jaunin, diplômée en Design d’Intérieur

Interview de Isabelle J., diplômée en Design d’Intérieur

Quel est votre parcours ?

Mon métier initial est hygiéniste-dentaire. J’ai obtenu mon diplôme en 1994 et je travaille dans un cabinet dentaire à Vevey depuis 25 ans.

Pourquoi avez-vous décidé de suivre une formation à distance dans notre école ?

Petite fille j’adorais bricoler et dessiner. Ma chambre a été mon premier lieu de jeux. J’ai fait des rideaux en macramé, changé continuellement les meubles de place, repeint mon bureau et les murs, changé la moquette, construit un lit-mezzanine. J’aurais voulu en faire mon métier mais la vie en a décidé autrement. J’ai imaginé, rénové et décoré plusieurs maisons et appartements pendant des années.

Suivre une formation est devenue une évidence car je voulais réaliser mon rêve : travailler comme professionnelle dans ce domaine. Quand j’ai lu ce que proposait la formation de designer d’intérieur de Design et Formations, je me suis dit que c’était trop beau pour être vrai mais j’avais quand même envie d’essayer. Mon but était d’acquérir les connaissances théoriques afin de pouvoir, un jour, me mettre à mon compte dans cette nouvelle profession. Cette école me permettait de travailler à la maison et, avec mes deux garçons et mon travail, c’était indispensable pour moi.

Comment s’est déroulée votre formation, de quelle façon organisiez-vous votre travail à distance ?

J’ai adoré faire cette formation. Comme j’exerce mon métier à temps partiel, j’ai pu me dégager deux jours par semaine pour travailler mes cours et devoirs. Le plus difficile a été de faire comprendre à mon entourage que, même si j’étais à la maison, je travaillais et que je n’étais pas à la disposition de tout le monde. J’ai parfois fait déborder mon travail sur le week-end quand je voulais terminer un devoir particulièrement long.

Qu’est-ce qui vous a plu dans cette formation ?

Cette formation m’a étonnée quant à la diversité des sujets étudiés. De l’histoire de l’architecture et du design d’intérieur en passant par le dessin avec différents médias, le dessin technique à la main, l’art, les programmes informatiques, la créativité et des projets fictifs, c’est une formation complète et passionnante. Elle a répondu à toutes mes questions et m’ a donné confiance en mes capacités. Mes enfants et mon mari m’ont suivie dans ma progression, ils ont vu tous mes devoirs et ont été un soutien continu. J’ai aussi eu la chance d’avoir un frère très disponible et très présent qui m’a beaucoup aidée, surtout pour tout ce qui est technique.

Ma formatrice, Agnès Conté, a été fantastique. Elle m’a suivie de près, n’a accepté aucune erreur et me poussait à m’améliorer encore, mais toujours avec beaucoup de gentillesse. Toutes ses remarques m’ont permis de me remettre en question et de progresser.

Pouvez-vous nous montrer quelques images d’une réalisation pour l’un des projets du classeur et les commenter  ?

Je présente le devoir « gestion et présentation de projets ». Le but était de trouver un vrai projet pour une personne de notre entourage et de créer les documents techniques pour le mener à bien. J’ai choisi l’appartement d’une amie qui voulait ajouter une chambre pour ses 4 enfants. Finalement, après restructuration des espaces, je lui ai fait la surprise d’en rajouter 2 de manière à ce que chacun des enfants possède sa propre chambre. J’ai pu gagner de la place en créant un module de lits superposés où chaque lit est indépendant et lié à sa chambre. Pour la décoration intérieure, j’ai dû répondre aux souhaits de mon amie. Pour le plan colorisé, j’ai utilisé les feutres et pour les perspectives, l’aquarelle. Faire plaisir à mon amie a été un challenge personnel et un vrai plaisir.

Pouvez-vous nous expliquer et commenter votre projet de diplôme ?

J’ai découvert l’opéra vers 11 ans et c’ est une passion qui ne m’a jamais quittée. Pour mon diplôme, j’ai voulu créer un musée de l’opéra. C’est une manière de faire connaître un art qui rebute certaines personnes mais sans en imposer la musique. Mon idée est de faire rentrer le visiteur par l’ entrée des artistes et de lui faire découvrir l’envers du décor et tout ce qui entoure le spectacle afin de créer la magie d’un opéra. Le bâtiment choisi se trouve à Vevey en bordure de La Place du Marché, devant le conservatoire de musique. L’entrée du musée contient aussi un lieu pour boire quelque chose et profiter de l’endroit. Elle reprend tous les codes de l’opéra (bois, noir, métal doré et velours rouge) mais ils sont déclinés de manière contemporaine et esthétique.

Après cette formation et l’obtention de votre diplôme quelle va être la suite de votre parcours ?

Mon projet qui est en cours actuellement est de me mettre à mon compte, d’abord à temps partiel puis, je l’espère, à temps complet. Je travaille actuellement sur 2 projets et je suis vraiment heureuse d’en être arrivée là aujourd’hui.

Un mot pour les futurs élèves qui hésiteraient encore à se lancer dans une de nos formation à distance ?

Cette formation est exigeante. Il faut lui consacrer du temps et faire des recherches en complément des supports du cours, il faut être autodidacte et régulier dans son travail. Les formateurs sont des professionnels qui connaissent leur métier et sont là pour nous remettre en question et nous faire avancer, il faut savoir les écouter. Mais si la motivation est là, ce n’est que du plaisir ! Ne jamais lâcher et ouvrir toutes les portes que cette école nous propose.